Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Au collège
  • Au collège
  • : Je suis professeur d'histoire-géographie au collège Félix-Djerzinski de Staincy-en-France. Ce métier me rend malade et il fait ma fierté. Avant d'en changer, je dépose ici un modeste témoignage.
  • Contact

Compteur

Recherche

6 décembre 2007 4 06 /12 /décembre /2007 22:16
R--visionnisme.JPG
Saurez-vous repérer les quelques retouches effectuées par cet élève de quatrième dans son manuel d'histoire ?

Partager cet article

Repost 0

commentaires

shakti 11/12/2007 20:11

Mon TRES cher Devine,c'est effectivement une belle idée, merci de l'avoir formulée, mais effectivement, nous aurons bien du mal à la réaliser... Merci d'avoir pensé à moi en tout cas...

Devine 12/12/2007 12:49

Bon, on verra. Ca se fera peut-être un jour.Tu as vu que dans l'interview de blogonautes, j'ai dit en blaguant que j'étais disponible pour rédiger le scénario d'une série télé qui aurait pour sujet la vie dans un collège de ZEP. Si un producteur me contacte (et il y a tout de même une chance sur 100.000, ce n'est pas rien), veux-tu qu'on travaille ensemble ?

ProfAnonyme 11/12/2007 11:35

De toute manière, s'il y a propos antisémite (ou raciste: ça aussi ça arrive), il faut réagir, voire les signaler si cela se reproduit. Parce qu'au bout d'un moment, "faire la morale", ça ne suffit pas.Après le 11 Septembre, je me rappelle avoir fait un vrai sketch pour démontrer l'absurdité des théories du "complot": - ah oui, et ils font comment les juifs pour être au courant des attentats? on leur plante des électrodes à la naissance pour les manipuler pour qu'ils contrôlent le monde? "Allô allô ici le Grand Conseil pour le Contrôle Juif du Monde, alors maintenant ceux qui travaillent dans les Tours de NY vous allez tous manquer à votre travail demain..." Je crois que dans cette classe, j'ai eu la paix après ça. Et en plus, ils ont bien ri...

Devine 12/12/2007 12:42

Vous avez eu du mérite. Moi, j'ai de la chance : mes élèves avient huit ans au maximum le 11 septembre ; c'est donc désormais pour eux un fait historique presque aussi ennuyeux que la Fronde ou la bataille d'Austerlitz...

manur 11/12/2007 00:26

Je me pose une question : quelle est votre réaction en classe face à ça ? J'en imagine plusieurs possibles, en gros de l'ignorance pure et simple à la décision de faire le prochain cours intégralement sur ce sujet, et toute la gamme entre ces deux extrémités. Mais quand on est prof., avec l'expérience de cette population d'élèves, qu'est-ce qu'on choisit ? Est-ce que ça sert de fournir un contrepoids intelligent ou est-ce que ça ne peut qu'envenimer ?

Devine 12/12/2007 12:13

J'ai du mal à vous répondre, car les manifestations racistes ou antisémites revêtent sauf exception des formes sournoises comme dans l'exemple que j'ai donné. Les élèves ont bien conscience que c'est mal et qu'il vaut mieux ne pas porter ce genre de convictions en bandoulière si on veut éviter de se faire rabrouer par le prof mais aussi par l'immense majorité des autres élèves. Il y a parfois même des manifestations de philosémitisme, ambiguës certes, mais dont je ne soupçonne pas la sincérité, du genre : "Ouais, faut pas dire du mal des Juifs, y sont riches, d'accord, mais c'est parce qu'ils passent leur temps à travailler." Le cours sur les Hébreux, en sixième, se passent très bien (même si les élèves préfèrent nettement les Egyptiens, qui sont tout de même autrement rigolos avec leurs dieux à tête d'ibis ou de chacal) ; en cinquième, l'évocation des discriminations antisémites du Moyen-Âge scandalise les coeurs tendres ; et de même en quatrième, l'image d'une synagogue incendiée dans le manuel d'éducation civique.Ceux qui ont ramené de la maison des idées malsaines se cachent ; mais ils existent. Il y a parfois un coup d'éclat. Lors de ma première année au collège, au début du troisième ou quatrième cours, une élève de cinquième a demandé la parole et m'a posé la question suivante : "Monsieur, est-ce que vous êtes juif ?" Je lui ai répondu : "Ca te poserait un problème ?" Elle n'a rien répondu, et n'en a plus parlé. Mais c'est peut-être elle qui a graffité son manuel d'histoire, l'année suivante. Voilà. Il est difficile de combattre des idées qui sont tues et que leurs propriétaires reconnaissent eux-mêmes comme peu présentables.

ProfAnonyme 10/12/2007 18:34

France Inter maintenant! mais c'est la gloire!!En tout cas, merci de m'avoir mentionnée sur blogonautes (moi aussi j'ai un ego...)Concernant le gribouillage dans le manuel: c'est malheureusement fréquent. Mais je trouve que ça s'est calmé par rapport à 2001-2002-2003 où j'avais beaucoup de mal à canaliser l'antisémitisme de certains élèves. Qui en plus s'en prenaient aux rares élèves juifs de l'établissement.

Devine 10/12/2007 22:26

Absolument. France Inter. Je suis fier comme un pou.On devrait former une communauté "blogueurs de ZEP" où on mettrait nos billets en commun, avec Shakti et d'autres. Qu'en pensez-vous ? (L'idée me paraît très belle, mais je sais que nous ne la réaliserons jamais, je la formule juste pour le plaisir).Oui, je me doute que les actes et les propos antisémites devaient être fréquents après le 11 septembre 2001. Les élèves étaient sans doute en colère contre les machinations du Mossad.

FRANCE INTER 10/12/2007 13:28

FRANCE INTER : merci de nous communiquer par retour de mail vos coordonnées téléphoniques pour interview en ligne.blogsapart@radiofrance.comMerci et bien cordialementFrance Inter