Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Au collège
  • Au collège
  • : Je suis professeur d'histoire-géographie au collège Félix-Djerzinski de Staincy-en-France. Ce métier me rend malade et il fait ma fierté. Avant d'en changer, je dépose ici un modeste témoignage.
  • Contact

Compteur

Recherche

21 décembre 2007 5 21 /12 /décembre /2007 00:11
Mes élèves ne sont pas responsables de la médiocrité de leur français. Ils subissent de mauvaises influences. La grande majorité de ceux qui parlent cette langue, quels que soient leurs origines et leur milieu, semble en effet avoir décidé qu'il ne fallait plus se gêner. On se déboutonne.
Dans le torcheculatif Métro, unique lecture quotidienne de quelques centaines de milliers de Franciliens, j'ai relevé hier, page 16,

M--tro-1.JPG
page 20,
M--tro-2.JPG
page 21,
M--tro-3.JPG
page 22,
M--tro-4.JPG
page 24,
undefined
Quand je lis Métro, j'ai l'impression que je parle et que j'écris une langue morte. Et comme mes élèves lisent Métro, ils partagent ce sentiment.

Partager cet article

Repost 0
Published by Devine
commenter cet article

commentaires

matthieu 14/01/2008 11:05

hum... c'est quoi la faute a la page 21 ?

Devine 15/01/2008 23:23

Il n'y a pas d'accent circonflexe sur le i de "faites". Je sais, c'est du purisme, mais des gens qui publient un journal pourraient avoir deux ou trois notions d'orthographe, non ? 

carmen 29/12/2007 12:04

Si tout le monde parlait et écrivait comme vous, le français redeviendrait cette langue " aussi douce que les crus royaux de la France". Bonne et heureuse année !

shakti 22/12/2007 19:44

Petit hors-sujet pour te souhaiter de très bonnes fêtes, et de bonnes vacancs bien "resourcantes" avec ta petite famille !Toues mes amitiés noellines ;-)Shakti

all 22/12/2007 09:24

Pour rebondir sur le billet de Cyceron http://thebenitoreport.typepad.com/thebenitoreport/2007/12/nvel-teknos-la.htmlje ne pense pas que notre langue s'appauvrisse, car notre vocabulaire est aussi riche que celui de Racine ou de Maupassant.  Il suffit d'écouter et d'entendre. Ce qui change est la norme. Que différents groupes de la société disposent d'un langage et de locutions particulières n'est pas nouveau : il y toujours eu un parler régional, un parler des faubourgs, celui des élites, etc. Mais la nouveauté vient de ce que les nouvelles technologies de l'information autorisent la diffusion de ces idiomes et leur interpénétration. Et quoi qu'on en dise, Internet marque un retour vers l'écrit, et un nouveau prototype* d'écriture est en train de se créer sur le réseau à partir de l'oral.Nous sommes en train de vivre un bon de l'évolution, les mèmes du langage (pour peu que l'on adhère à cette théorie**) et des archétypes nouveaux apparaissent et deviendront la règle. Et cela, dans un sens très large puisque les signes et la typographie sont également concernés :-)* au sens cognitif du terme** http://fr.wikipedia.org/wiki/M%C3%A9m%C3%A9tique

Boga 22/12/2007 01:08

Ce qui précède étant dit, naturellement, avec le plus grand respect pour Rabelais.