Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Au collège
  • Au collège
  • : Je suis professeur d'histoire-géographie au collège Félix-Djerzinski de Staincy-en-France. Ce métier me rend malade et il fait ma fierté. Avant d'en changer, je dépose ici un modeste témoignage.
  • Contact

Compteur

Recherche

4 juillet 2008 5 04 /07 /juillet /2008 21:50

Vu au journal de France 2 ce midi, dans le reportage-marronnier sur les résultats du bac. Deux lolottes explosent de joie après avoir lu leurs noms sur la liste des reçus :

"TROIS ANS A RIEN FOUTRE ET ON L'A !"

Partager cet article

Repost 0
Published by Devine
commenter cet article

commentaires

Carc 19/07/2008 18:22

Je suis entièrement d'accord avec Grisou. Les gens qui arrivent vraiment à avoir leur bac sans avoir travaillé du tout, c'est du domaine de l'exception. La majorité dira qu'ils ont rien foutus parce que, oui, le bac est facile et que, putain, c'est kewl de se faire passer pour un branleur de première de ces jours. Du moins c'est ce que je retiens de mes années lycée qui ne datent que d'il y a 3 ans.Par contre, je suis aussi d'avis que le bac est trop facile. Et que le DNB est désormais d'une inutilité flagrante (enfin, il l'était déjà quand je l'ai eu moi, mais un peu moins tout de même).

Grisou 11/07/2008 08:25

Luv , vous dites des anneries... Ce que vous décrivez à toujours existé et aussi à l'inverse : des élèves tournant à 14 de moyenne sur l'année qui se retrouvent au rattrappage ou qui échouent au bac ça existe aussi... Cela tient au fait qu'un seul examen ne peut être absolument représentatif du niveau réel moyen d'un élève ... En outre en approuvant votre constat, on aurait pu faire le même il y a 20 ans ( le c'était mieux avant remonte à la nuit des temps).Je le dis et je le répète ( et les mots ont un sens ) : avoir le bac "sans rien foutre" c'est à dire juste en se présentant à l'examen et en dormant en cours est impossible...Il demande un minimum de bachotage (pratique la plus utilisée) : cette technique permet de faire rentrer un maximum d'info par une oreille pour le jour de l'examen... Cette technique a pour inconvénient de voir ses connaissances partir quelques mois plus tard par l'autre oreille... L'essentiel finalement serait de savoir ce que l'élève à retenu à vie de l'enseignement reçu ..et ça c'est carrément une autre histoire même chez les meilleurs bacheliers...

luv 10/07/2008 15:52

Grisou , vous dîtes des anneries. On peut avoir le bac et n'avoir rien
foutu, ou presque. Le Bulletin de l'Union des physiciens a publié il y
deux ans un article qui démontrait que le sujet de bac en sciences
physiques relevait des compétences de seconde à 70% ! Et cela s'est
aggravé depuis. Des élèves viennent chaque année nous trouver pour nous
demander si on se fiche pas d'eux : un tel, cancre notoire, obtient la
bac du premier coup. Tel autre plafonnant péniblement à 8 a la mention
. Les entreprises, alertées par le niveau des étudiants , sont en
train de développer des partenariats avec des écoles; je parie que dans
quelques années , on verra fleurir de tel partenariat avec des écoles
privées du secondaire . Le bac sera relegué au rang d'une formalité
sans importance. On peut même imaginer de nouveaux examens, à la carte.
L'avenir est au privé non-ponventionné, j'en suis persuadé. Les autres
sombreront avec les zélés démagogues de l'école publique.

ruaud 08/07/2008 22:09

En ces temsp d'économies sur tous les budgets, ne serait-il pas pertinent de ne publier que les noms des élèves n'ayant pas été reçus ?

EP 07/07/2008 20:51

Si si, il est tout à fait possible d'avoir le bac sans rien foutre, chacun le voit tous les ans. Les commissions d'harmonisation son un trucage généralisé pour remonter artificiellement les notes. Et on a introduit dans certaines disciplines, comme en français ou en histoire-géo, des épreuves bidons à côté de la dissertation pour permettre à ceux qui ne connaissent rien d'avoir la moyenne.