Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Au collège
  • Au collège
  • : Je suis professeur d'histoire-géographie au collège Félix-Djerzinski de Staincy-en-France. Ce métier me rend malade et il fait ma fierté. Avant d'en changer, je dépose ici un modeste témoignage.
  • Contact

Compteur

Recherche

31 mai 2008 6 31 /05 /mai /2008 22:04

Moi, lisant le manuel. -Première question : "Montrez que les conditions de travail de ces enfants sont difficiles." Ah ah. Facile. Marius ?

Marius. -Eh mais msieu, y sont assis sur des chaises et y tiennent des petits bouts de fil de rien du tout. C'est pas difficile !

Repost 0
20 mai 2008 2 20 /05 /mai /2008 21:55

Réponses d'une élève de cinquième à des questions posées lors du devoir de fin de trimestre.
Repost 0
10 mai 2008 6 10 /05 /mai /2008 10:59
Cours de cinquième sur la France au Moyen Âge. Nous regardons un sceau de Philippe le Bel.

Moi. -Vous voyez, ce n'est pas si compliqué le latin. Il est écrit Philippus rex Francorum Dei gratia, ce qui veut dire "Philippe, roi de France par la grâce de Dieu". Et vous comprenez que Philippus, ça veut dire...
Les élèves. -Philippe.
Moi, plein d'enthousiasme. -Bien ! Le mot suivant, rex, signifie...
Cinq ou six élèves, à l'unisson. -Chien.
Moi, sonné. -On va... On va laisser le latin pour l'instant.
Repost 0
17 janvier 2008 4 17 /01 /janvier /2008 19:14
Classe de sixième. Leçon sur les cours d'eau.

Luca.  -Mais msieu, pourquoi la Garonne elle se jette pas plutôt dans la Méditerranée ?
Moi, pris de court. -C'est son choix.
Une voix. -Elle est conne.
Repost 0
15 janvier 2008 2 15 /01 /janvier /2008 22:57
Noeud-de-pendu.jpgEvaluation générale des élèves du collège. Je viens de me taper un paquet de 70 (soixante-dix) copies de cinquième dont voici quelques morceaux choisis.



Ensemble de trois documents sur l'Afrique (continent étudié au premier trimestre au cours d'une leçon qui, selon les instructions officielles, doit durer six à sept heures).

En quelques phrases, rappelle quels sont les atouts du continent africain et quelles sont les contraintes supportées par la population.
Elève A : "Les atouts du continent africain sont beocoup de fruit et legume.
Les contraintes sont : fatigue - famine : il fait tros chaud."

Elève B : "Les Atouts de l'Afrique c'est qu'il y a des oasis qui leur permet d'avoir de l'eau."  

Elève C : "les atout de continent sont qu'il y a beacoup de vegeta et quil fait chaud.
Et la contraite ce quil y a la geurre"

Elève D : "L'Afrique il y a des maisons cassés, il y a des personnes qui mettent des habits usées, ils y a en a beaucoup qu'ils sont pauvres. Il y a des guerre."

Quels sont les deux grands types de richesses souterraines qui se trouvent en Afrique ?
Elève E : Les deux grands types de richesses souterraine qui se trouvent en Afrique sont le gaz et le pétrole, les piere précieuse, l'or, le café, le chocolat, le tabac le plutonium et l'uranium.  


Texte relatant l'histoire d'une handicapée, borgne puis aveugle et paralysée d'une jambe, qui s'est lancée dans une carrière d'écrivain public grâce à son ordinateur à reconnaissance vocale (leçon d'éducation civique sur "la lutte contre les discriminations").

Quels sont les deux handicaps dont souffre Bernadette Pilloy ?
Elève F : Elle est aveugle et écrivain public, elle est donc endicapés et elle aurra du mal à écrire.

Elève G : Les deux handicaps de Bernadette Pilloy c'est qu'elle est borgne et un chien-guide.

Elève H : C'est les 2 enfant de Bernadette Pilloy.

Elève I : La première personne et Noël borgne et la 2eme et elle.

Elève J : Les deux handicaps dont souffrent Bernadette Pilloy est = qu'elle est aveugle et qu'elle ne voit que d'un seul oeil. 


Je précise que je ne retranscris ici que des réponses dont la qualité grammaticale, orthographique et calligraphique me permet de saisir le sens général.
Repost 0
3 décembre 2007 1 03 /12 /décembre /2007 23:19
Cinquième. Contrôle d'éducation civique sur la leçon "L'égalité".

Les Français sont-ils tous égaux du point de vue économique ?
Réponse de Jude : "Non, car les pauvre paye moin que les personne riche car les personne riche doit donné plus d'impo a l'état." Je ne peux m'empêcher de noter dans la marge : "Donc, d'après toi, il vaut mieux être pauvre ?"

Comment expliquer qu'un ouvrier vive en moyenne sept ans de moins qu'un professeur ?
Réponse de Vera : "Plus on travaille, plus on vit moins."
Réponse de Jude : "C'est la vie."
Réponse de Medhi : "Tous les gens ne travaillent pas à l'école donc il y a cette inégalité."

Est-ce que tous les parents touchent l'allocation scolaire de rentrée ?
Réponse de Majdouline : "Non car certains parents n'ont pas d'enfants."



Sixième. Exaspéré par la stupidité hors-norme de Dilan, je parviens à freiner in extremis le flux d'insultes qui me remonte des tripes. Et j'opte pour la litote :
"Dilan, tu n'es pas très intelligente."
Elle sourit.



Au début du cours de quatrième, Camélia vient me demander, à haute voix, sur l'estrade, devant l'ensemble de la classe :
"Msieu, vous allez pas me croire, hein, mais j'ai encore ce problème de fille. J'ai pas eu le temps de changer ma serviette, elle est sale. Jpeux aller à l'infirmerie ?
-Mais l'infirmerie est fermée l'après-midi.
-Tant pis, j'irai à la vie scolaire."
Trop heureux de me débarrasser de ce boulet, je lui donne mon accord.
Elle revient une vingtaine de minutes plus tard et, à peine assise, interpelle Djibril, à l'autre bout de la classe.
"Wesh, rgarde-moi dans les yeux et dis-moi : pourquoi tu veux pas sortir avec moi ?"
Djibril ne paraît pas très chaud.
Camélia meuble les dernières minutes de cours en feuilletant des prospectus ayant pour sujet l'hygiène intime des adolescentes. Je pense qu'une surveillante a dû lui filer un échantillon publicitaire pour la dépanner, avec un peu de documentation à l'intérieur. A la fin de l'heure elle laisse tout sur sa table. Sur l'emballage plastique, il est écrit en caractères mignons :

Secrets de fille.



A la fin du cours, Fadila surmonte sa timidité et s'approche de mon bureau. Malgré ses notes passables, j'ai rédigé pour son bulletin une appréciation élogieuse. "Merci msieu, jvous adore !" Sans relever le nez de ma paperasse, je lui réponds à mi-voix : "C'est réciproque."



Cinquième. On est passé à une leçon d'histoire sur l'Empire carolingien.

Moi. -Vous voyez, Charlemagne voulait que les garçons aillent à l'école pour apprendre à lire la Bible. Mais bizarrement, il ne parle jamais des filles. Pourquoi, à votre avis ?
Ümeyhan, 19/20 de moyenne. -Peut-être qu'il n'y avait pas de filles à l'époque ?"



Autour de la machine à café, on tue le temps en attendant que les conseils de classe commencent. Le prof d'allemand, Hubert Allaisse, nous raconte un conseil de discipline auquel il a assisté autrefois, dans un établissement voisin.
"Je ne connaissais pas le gamin qu'on allait devoir juger ; j'ouvre son dossier et je vois qu'il s'appelle Johnny. Et histoire de détendre l'atmosphère, je lui dis : 'Ouah, tu vas allumer le feu, avec un prénom comme ça !' Ouais ouais, vous savez que j'adore ce genre de blague débile, pas la peine de me jeter vos gobelets. -Mais alors, je regarde autour de moi, et je vois que mes collègues ne rient pas du tout. Au contraire ! Ils me tirent franchement la tronche. Et tu sais pourquoi ? Eh ben, ce qu'on reprochait à Johnny, c'est qu'il avait essayé de brûler vif un de ses camarades.
-Oh my god. Et pourquoi il a raté son coup ?
-Ben il avait pas d'essence, alors il a aspergé sa victime de Tipp-Ex. Forcément, ça marchait moins bien."



Choses entendues lors du conseil de la 6e G.

Ganeshkumar, délégué de classe : "Ya des élèves qui lancent des avions en papier, on doit s'arrêter à cause d'eux, et les élèves qui veulent travailler pendant ce temps-là ils doivent attendre."

Un enseignant : "Ce qui est très difficile, dans cette classe, ce n'est pas seulement qu'il y a des très bons et des très faibles ; ça, on commence à avoir l'habitude. Moi, j'ai 11 élèves sur 24 en dessous de 8/20 de moyenne. Mais chacun de ces onze-là a un problème particulier. Il y en a qui ne savent pas du tout écrire en français, d'autres qui sont en rébellion contre l'école, d'autres encore qui sont plongés dans des problèmes familiaux insolubles, et encore d'autres qui sont tout simplement limités intellectuellement. Alors même avec de la pédagogie différenciée, enseigner à un public aussi disparate, c'est compliqué."

Madame Léostic, principale adjointe : "Quand ils sont complètement perdus, on ne sait pas faire. Donc essayons de les récupérer un peu avant."

M. Guérin, conseiller d'orientation - psychologue, à propos d'un élève complètement perdu : "Ça fait cinq ans qu'il est arrivé d'Algérie et il n'est pas entré dans la langue. C'est, au sens exact du terme, un handicapé : il souffre d'un désavantage linguistique, parce qu'il y a chez lui un mécanisme mental qui ne marche pas. Ce n'est pas un problème de quantité de travail, au contraire." Puis il s'aperçoit de la présence des deux délégués des élèves, qui écoutent sans tout comprendre mais avec intérêt ce portrait inattendu de leur camarade. "J'avais oublié que vous étiez là."

Madame Léostic, parcourant le dossier d'un petit dur à cuire : "Quoi ?! Il est né en 94 et il est en sixième ? Mais c'est n'importe quoi."



Sur le chemin du retour, Blur. I don't wanna think at all. There's no other way, there's no other way, all that you can do is watch them play !
Repost 0
14 novembre 2007 3 14 /11 /novembre /2007 17:33

Le-sida-est-l--.jpeg.JPG

Question : Que tiennent les deux personnages ? Expliquez le message de l'affiche.

Réponse de Jonas (5e) : "Les deux personnages tiennent une boîte de cigarette chacun. Il explique qu'il faut impérativement arreiter de fumer, sa donne le sida."

Repost 0
25 octobre 2007 4 25 /10 /octobre /2007 22:32
Sixième. Cours sur la démographie mondiale.

Moi. - ... Mais alors, quand on écrit que le taux de mortalité de tel pays est de 11,7 ‰, qu'est-ce que ça veut dire, en fait ? Oui, Kader.
Kader. - Ça veut dire... je crois, hein ?
Moi. - Vas-y.
Kader. - Ça veut dire qu'il y a eu onze morts et sept blessés graves.
Moi. -(Je ne peux réprimer un sourire.)
Jason, s'engouffrant dans la brèche. -Mais non ! Ça veut dire qu'il y a eu onze morts et un douzième, très malade.

Repost 0
16 octobre 2007 2 16 /10 /octobre /2007 09:35
"Msieu, comment ça s'écrit URSS ?"
Repost 0
11 octobre 2007 4 11 /10 /octobre /2007 22:56

Je jette mon gobelet vide dans la poubelle. Aussitôt, l'adorable petite Ümeyhan sort du rang (je suis en train de mener sa classe de la cour de récréation à notre salle) et elle me félicite : 
"Monsieur, c'est bien ce que vous venez de faire !
-Qu'est-ce que j'ai fait ?
-Vous avez mis votre déchet dans la poubelle ! C'est important pour la planète ! Après, on pourra recycler !
-Ah bon ? Ca t'intéresse ce genre de choses ?
-Oh oui, beaucoup monsieur ! Regardez mon agenda, c'est celui du WWF -ils ont reversé un euro pour sauver les pandas ! Ah oui, moi j'aime la nature, je défends la nature ! Je suis une naturiste !"

Repost 0