Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Au collège
  • Au collège
  • : Je suis professeur d'histoire-géographie au collège Félix-Djerzinski de Staincy-en-France. Ce métier me rend malade et il fait ma fierté. Avant d'en changer, je dépose ici un modeste témoignage.
  • Contact

Compteur

Recherche

15 octobre 2007 1 15 /10 /octobre /2007 00:27

Je me trouve sur le quai du RER. Un petit groupe s'arrête à côté de moi : deux femmes, trois enfants. Je ne parviens pas à déterminer le lien entre eux. L'un des enfants, un petit garçon de sept ou huit ans, porte un survêtement flambant neuf. Il voudrait bien retrousser ses manches, mais il n'y arrive pas. L'une des deux adultes s'approche de lui, constate que le tissu est un peu décousu et s'enerve. "Oh, mais qu'est-ce que t'es con comme môme ! On t'a fini à la pisse, c'est pas possible autrement !" A voix basse, le gamin essaie poliment de se justifier. "Ta bouche !" lui répond la mégère. "Ta bouche !" Et elle s'absorbe dans une conversation avec l'autre femme, non sans jeter, de temps à autre, une insulte à l'enfant pétrifié sur le quai.

Quel élève, quel être humain peut devenir celui qui subit de telles humiliations ? Et comment ai-je pu être assez lâche pour ne pas intervenir ?

Partager cet article

Repost 0
Published by Devine - dans Maternelle
commenter cet article

commentaires

Pierre 19/11/2007 23:27

Je pense qu'en intervenant, l'enfant se serait encore plus fait insulté après, sa mère lui reprochant de lui attirer des ennuis malheureusement...

Devine 20/11/2007 15:52

C'est possible. Mais je pense que l'enfant aurait apprécié de voir que quelqu'un le plaignait sincèrement, même s'il devait le payer d'une trempe supplémentaire...

Armand 15/10/2007 08:44

Cher Devine,
Qui a dit que les enfants battus deviennent des parents "batteurs"?
L'héritage ne se limite pas aux biens matériels...
Amitiés
P.S. Excuse-moi pour les fautes de frappe dans mon commentaire précédent: je ne me suis "relu" qu'après publication! (Je vais dans le coin pour ma punition.)

Devine 15/10/2007 18:52

Oui. Et ce qui était surtout terrible dans cette scène, c'est la douceur et la gentillesse apparente de cet enfant insulté. Je n'ai toujours pas compris ce qui avait pu lui valoir une telle décharge d'agressivité de la part de la mégère - à part la méchanceté.