Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Au collège
  • Au collège
  • : Je suis professeur d'histoire-géographie au collège Félix-Djerzinski de Staincy-en-France. Ce métier me rend malade et il fait ma fierté. Avant d'en changer, je dépose ici un modeste témoignage.
  • Contact

Compteur

Recherche

4 octobre 2007 4 04 /10 /octobre /2007 22:42
Début houleux d'un cours de quatrième. Tout à coup, la porte s'ouvre à la volée, et Camélia fait son apparition. J'ai une bouffée de chaleur. Je déteste tout de cette fille, son impolitesse, sa sottise, sa voix, son visage étroit de fouine, sa silhouette dégingandée. Aujourd'hui, elle est intégralement vêtue de rouge écarlate. Elle mâchouille je ne sais quoi. Aucune excuse évidemment pour son retard, et elle ne me dit même pas bonjour. Mais elle me fixe, et nous échangeons un regard ambigu, entre hostilité et connivence.
Je ne veux pas assister au cours.
Je ne veux pas que tu assistes au cours.
Marché conclu.
"Camélia, tu es trop en retard, je ne t'accepte pas."
Elle pourrait protester pour la forme, mais elle a la bonne idée de s'en abstenir et patiente poliment tandis que je remplis sa fiche d'exclusion, puis disparaît sans un bruit.
 
Dix minutes plus tard, hélas, elle revient, accompagnée d'un surveillant.
"On est désolé, mais il n'y a pas assez de personnel pour surveiller les élèves exclus."
C'est pas de ma faute.
Je sais bien. 
"Allez, va t'asseoir, et silence, pour une fois."
Et de fait son calme est remarquable, comme si elle voulait me remercier de ma bonne volonté à son égard.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

profesvt 02/11/2007 19:19

bsr! Vous plaisantez ou quoi ? Ne pas les humilier , ne pas les mettre en situation d'échec ... et autres blabla très iufmatiquement correct .... Je suis dans un bahut ambition réussite et je cumule : jeune , femme et beurette ! Eh Devine dans ta classe c'est toi le chef ! La vie scolaire est débordée , pas de soucis : ta chouchoute  Camélia passera l'heure au COIN dans MA salle , debout et à regarder le coin . Je t'assure que ça calme ... Dans mon incommensurable mensuétude je leur permet de se rassoir au bout de 10 min , le deal : tu peux t'assoir mais pour moi t"es pas là , je ne t'entends ni te voit  sinon retour à compter le dalles du plafond . Et surtout zen attitude sinon tu tiendra pas....

Devine 02/11/2007 22:52

Salut collègue,En fait, ce qui s'est produit dans la situation que je raconte, c'est justement un deal : il y a des élèves que je n'ai pas envie de voir, et qui n'ont pas envie de me voir, alors pourquoi se casser la tête ? Mais parfois, on a l'impression d'être réunis malgré nous par un système qui a décidé, contre notre volonté, que nous devions passer du temps ensemble. C'est un peu absurde, tu ne trouves pas ?Sinon, les punitions qui calment, j'ai eu le temps d'en tester quelques-unes en trois ans. Mais tu sais aussi bien que moi qu'il y a des élèves que RIEN ne calme : le seul moyen de ne pas les entendre, c'est de les virer... quand c'est possible.Bon courage et à un de ces jours peut-être, dans la salle des profs d'un bahut sans histoire... 

carmen 13/10/2007 10:57

Comment trouver des punitions qui  influencent le comportement de nos élèves. ? Je voudrais qu ' ils souffrent  un  peu et qu'ils aient honte..

Devine 15/10/2007 01:10

Je me souviens d'une réunion, lors de ma première année d'enseignement, où quelques pédagogues bien intentionnés nous avaient expliqué qu'il ne fallait jamais, pour aucun motif, humilier les élèves. Ce à quoi une de mes élèves avait répondu qu'il fallait avoir le courage d'appeler un chat un chat et que la honte pouvait être un sentiment salutaire. Je crois qu'elle avait raison. Il ne faut briser personne mais il est totalement irresponsable de laisser ignorer à leurs auteurs ce que certains comportements ont de dégradants pour eux-mêmes.